Archive de la catègorie Oldies

Festival du Film coréen 2016… Nameless Gangster : Rules of the Time (2012)

nameless_gangster_rules_of_the_time-500095125-large

Fresque criminelle scorsesienne et brûlot satirique particulièrement mordant, « Nameless Gangster » (2012) dénonce la corruption généralisée d’un pays gangréné par le poids des traditions. C’est également l’occasion d’un véritable « Choi Min-sik show », la plus grande star du cinéma coréen s’en donnant à cœur joie dans le rôle d’un parrain de la pègre aussi cocasse que pathétique !

Lire plus

Les Films Cultes… Mais ne nous Délivrez Pas du Mal (1971)

imageàlaune

Le premier film du tendre iconoclaste Joël Séria pose les bases de son oeuvre à venir, qui culminera avec les célèbres « Galettes de Pont Aven ». Récit de l’histoire d’amour qui unit deux adolescentes satanistes et cruelles, « Mais ne nous Délivrez Pas du Mal » est un film choc, « provoc' », complexe, d’une beauté et d’une intelligence remarquables. Une date dans l’histoire du cinéma français!

Lire plus

Les Plaisirs Coupables… That Thing You Do! (1996)

tumblr_n4av7uQKHz1twdbcpo4_1280

Premier film réalisé par Tom Hanks, l’irrésistible « That Thing You Do ! » nous ramène avec humour, élégance et un rythme débridé vers une époque (1964) où l’innocence la plus totale régnait sur une jeunesse américaine pas encore été ravagée par le cynisme et les désillusions des années 70. Tom Hanks mélange rock, jazz, satire et comédie loufoque avec bonheur dans un « petit » film culte qui se revoit en boucle…

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… Figures in a Landscape (1970)

CEaPkbvVAAAPEYR

Sommet du suspense, véritable chef d’oeuvre oublié du cinéma britannique, « Figures in a Landscape » (« Deux Hommes en Fuite ») est un film d’action existentiel qui doit beaucoup à son approche originale (action immédiate et mystère complet sur l’identité des héros), son décor inoubliable, l’atmosphère menaçante créée par Joseph Losey et le scénario brillant rédigé par l’acteur Robert Shaw.

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… La Cage (1975)

aff_gr_la_cage-03.jpg~original

Explorant à nouveau avec brio les conséquences désastreuses de la longue agonie d’un couple, Pierre Granier-Deferre signe avec « La Cage » un digne successeur à son « Chat ». Emasculé et vulnérable, le viril Lino Ventura n’en mène pas large face à l’émouvante Ingrid Thulin, son ex-femme qui l’emprisonne dans l’espoir de raviver la flamme éteinte de leur passion dans cet implacable thriller psychologique…

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… Le Chat (1971)

iàlu

A partir d’un sujet qui, à priori, pourrait faire passer « Amour » (de Michael Haneke) pour une aimable comédie romantique, Pierre Granier-Deferre signe un grand film sur l’érosion des sentiments au sein d’un vieux couple, épuisé par le progrès, la nostalgie, la haine et l’ennui profond. Il fallait bien deux monstres sacrés du gabarit de Jean Gabin et Simone Signoret pour nous faire aimer ces deux grands enfants dont la mort de l’animal de compagnie est un prétexte pour une guerre cruelle et silencieuse.

Lire plus

« In defense of… » The Texas Chainsaw Massacre, Part 2 (Massacre à la Tronçonneuse 2) (1986)

vlcsnap-2015-04-22-01h47m04s215

Souvent conspué et considéré comme une trahison de son prédécesseur, The Texas Chainsaw Massacre, Part 2 parvient pourtant à renouveler son sujet et à produire, aussi bien dans sa forme (typique des excessives années 80) que dans son fond, un condensé d’horreur audacieux, agressif et vicieux, bien supérieur à sa réputation.

Lire plus

Les Films Cultes… Eggshells (1969)

EGGSHELLS

Document inestimable davantage qu’un vrai plaisir de cinéma, l’expérimental Eggshells, premier film officiel de Tobe Hooper, autrefois considéré comme perdu, contient dans ses images sans queue ni tête toute la substance et la rage de filmer d’un réalisateur sur le point de signer son chef d’œuvre… The Texas Chainsaw Massacre!

Lire plus

Les Chefs d’Oeuvre oubliés… I… Comme Icare (1979)

gr_i_icare-08

Henri Verneuil emprunte à Costa-Gavras son acteur fétiche (Yves Montand) et son genre de prédilection (le brûlot politique) et, 12 ans avant Oliver Stone, enquête sur l’assassinat du Président Kennedy. Anxiogène, austère, « I… Comme Icare » est une critique féroce et fascinante des plus hautes sphères du pouvoir, de la corruption à grande échelle dans nos sociétés modernes et de l’obéissance aveugle aux ordres.

Lire plus

Les Plaisirs Coupables… Le Casse (1971)

Ronnie-biggs-film-braquage-8

Joyeux vestige d’une époque révolue où le cinéma populaire français à grand spectacle ne se vautrait pas dans l’infantilisme et la vulgarité, le pétaradant « Le Casse », d’Henri Verneuil, tourné dans les rues ensoleillées d’Athènes, est l’un de ces plaisirs coupables encore décuplé par l’irrésistible affrontement entre un Jean-Paul Belmondo au sommet de son art et un Omar Sharif, heureux de jouer les ordures.

Lire plus

Les Plaisirs Coupables… Mr. Holland’s Opus (Professeur Holland) (1995)

iàlu

« Feel-good movie » par excellence, « Mr. Holland’s Opus » est un film grand public qui accomplit le miracle de ne jamais tomber dans le larmoyant gratuit et le sentimentalisme de pacotille. Le film de Stephen Herek offre à Richard Dreyfuss, dans le rôle d’un professeur de musique récalcitrant, le meilleur rôle de sa carrière. Irrésistible!

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… Des Gens Sans Importance (1956)

des-gens-sans-importance_50682_36762

Première incursion d’Henri Verneuil dans le drame, « Des Gens Sans Importance » est une oeuvre sombre et désespérée, dont la beauté et la poésie ressortent là où on ne les attend pas. Hommage au réalisme poétique des années 30 cher à Jean Renoir et Marcel Carné, cette histoire d’amour tragique et déchirante se vit comme un uppercut. On n’en sort pas indemne, mais persuadé d’avoir découvert un des films français les plus importants et méconnus de l’Après-Guerre.

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… Fur : An Imaginary Portrait of Diane Arbus (2006)

arts-graphics-film_1189001a

Le « biopic » est un genre populaire mais problématique. De temps à autres cependant, un réalisateur se saisit du genre pour créer une oeuvre originale qui transcende l’exercice. En inventant un conte de fée pour la photographe Diane Arbus, Steven Shainberg offre à Nicole Kidman et Robert Downey, Jr. (entièrement à poil) les meilleurs rôles de leurs carrières.

Lire plus

Les Films Cultes… Trick ‘r Treat (2007)

screenshot-lrg-01

A l’occasion de cette nuit macabre du 31 octobre, Action-Cut vous propose de fêter dignement Halloween en redécouvrant le meilleur film jamais réalisé sur la fête préférée de John Carpenter : Trick ‘r Treat, une formidable anthologie horrifique dans le style de Creepshow, produite par le pervers Bryan Singer. Horreur, citrouilles, humour noir et friandises à volonté!

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… Open Range (2003)

IMAGE0LAUNE

Kevin Costner aura passé une grande partie de sa carrière à faire renaître le western, un genre malheureusement tombé en désuétude à Hollywood. Après Silverado, Danse Avec les Loups et Wyatt Earp, il livrait en 2003, en toute discrétion mais avec une classe exceptionnelle et l’assurance des plus grands metteurs en scène, un des fleurons du genre. Retour sur la carrière d’exception de « Mr. Postman »…

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… Long Weekend (1978)

imageàlaune

Certains chefs d’oeuvre du cinéma restent malheureusement complètement méconnus. C’est le cas du magnifique Long Weekend, fleuron du film de genre australien, plongée sensorielle dans l’enfer d’un récit où Mère Nature prend sa revanche sur l’Humanité. Aussi efficace dans la terreur épidermique que le Massacre à la Tronçonneuse de Tobe Hooper, Long Weekend est un monument du cinéma fantastique, dont personne ne sort indemne…

Lire plus

Les Plaisirs Coupables… Dreamscape (1984)

imageàlaune

Sorti deux mois avant A Nightmare On Elm Street (Les Griffes de la Nuit), Dreamscape est souvent considéré comme le parent pauvre du film de Wes Craven. C’était sans compter sur le sourire éclatant de Dennis Quaid, le sex appeal de Kate Capshaw, la moumoute de Max Von Sydow et une série de séquences oniriques inventives, tour à tour surréalistes, terrifiantes ou érotiques. Jonglant brillamment avec les genres, Dreamscape est une sucrerie irrésisitible en direct des années 80!

Lire plus

Les Films Cultes… World’s Greatest Dad (2009)

imageàlaune

Action-Cut poursuit son hommage à Robin Williams avec ce qui restera peut-être son dernier grand rôle à l’écran : celui d’un papa loser qui profite de la mort accidentelle (par asphyxie érotique) de son horrible fils, en rédigeant le faux journal intime du défunt pour booster sa carrière d’écrivain. Le réalisateur iconoclaste Bobcat Goldthwait nous livre une véritable entreprise de démolition des dérives populistes de la comédie familiale américaine… Et ça fait du bien.

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… One Hour Photo (2002)

imageàlaune

En guise d’hommage à un grand poète disparu, Action-Cut revient sur One Hour Photo, un éprouvant thriller, qui aborde de manière choquante le thème des ravages de la solitude. Loin des rôles comiques qui ont fait son succès, le regretté Robin Williams y fait preuve d’un talent exceptionnel dans la peau d’un psychopathe complexe et fondamentalement misérable.

Lire plus

Les Films Cultes… MacGruber (2010)

2010paulmacgruber3

Rare réussite d’un film inspiré d’un sketch du fameux Saturday Night Live, MacGruber parodie avec talent les films d’action des années reaganiennes où de gros musclés nommés Chuck, Arnold et Sylvester dessoudaient du méchant terroriste dans la bonne humeur. Cru, politiquement incorrect mais toujours hilarant, le film du tandem Will Forte / Jorma Taccone est à redécouvrir d’urgence…

Lire plus

In defense of… Les Acteurs (2000)

vlcsnap-2012-10-12-19h14m43s211-912x381

Un acteur qu’on n’écoute plus, qu’est-ce que c’est? Un homme perdu mon petit vieux, voilà ce que c’est… Heureusement les acteurs, Bertrand Blier, lui, les écoute. Et quand le cinéma français sent le réchauffé, il ouvre la fenêtre et aère un petit peu…

Lire plus

Les Plaisirs Coupables : La Valise (1973)

valise_7_magie

La Cinémathèque de Bruxelles continue son exploration de l’oeuvre passionnante et éclectique du regretté Georges Lautner. En 1973, le réalisateur s’associait au scénariste vedette Francis Veber et envoyait Jean-Pierre Marielle et Michel Constantin en mission en Libye, où ils tombaient sous le charme de Mireille Darc. Le résultat? Un précurseur des OSS 117 avec Jean Dujardin, politiquement incorrect et hilarant…

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… Le Septième Juré (1962)

imageàlaune

Oeuvre atypique au sein de la carrière d’amuseur public de Georges Lautner, Le Septième Juré, qui met en scène un Bernard Blier absolument bouleversant, est une merveille de film noir à la française, mêlant l’absurde et la satire féroce à la poésie. Ce qui lui valait bien l’appellation de « chef d’œuvre oublié »…

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… Marche ou Crève (1960)

SLIDER

Deuxième film de Georges Lautner, Marche ou Crève impressionne gràce à son Bernard Blier truculent, sa modernité, ses dialogues hilarants, son esprit « roman de gare » et sa maitrise technique bluffante. Un chef d’oeuvre oublié du film d’espionnage gaulois qui porte en lui les jalons de la future carrière comique de Lautner. Sans Marche ou Crève, version « sérieuse » des Barbouzes, pas de Tontons Flingueurs… A voir (ou revoir) d’urgence… ou bien crever!…

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… Glengarry Glen Ross (1992)

vlcsnap-2012-11-15-00h07m35s246

Sept Hommes en colère!… Odyssée dans la fange du soit-disant « rêve américain », le brillant Glengarry Glen Ross, avec un scénario signé David Mamet et un casting quatre étoiles, montre les mesquineries auxquelles certains hommes acculés dans leurs derniers retranchements n’hésitent pas à s’abaisser pour sauver leur peau. Influent et toujours d’actualité, le film de James Foley s’avère aussi drôle que désespérant…

Lire plus

Les Films Cultes… The Skeleton Dance (La Danse Macabre) (1929)

The_skeleton_dance_4large

En 1929, Walt Disney eut une idée un peu folle : en parallèle aux gentilles aventures de Mickey, il créa, avec l’aide précieuse de l’animateur Ub Iwerks et du compositeur Carl W. Stalling, une « nouvelle musicale en animation ». Le résultat : l’anthologie des « Silly Symphonies », dont le premier épisode, The Skeleton Dance est aujourd’hui considéré comme un grand classique macabre du cinéma d’animation…

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… The Naked Prey (La Proie Nue) (1966)

naked2

Le programme mensuel « B à Z » de la Cinémathèque de Bruxelles nous vaut toujours des découvertes inestimables. En juin, Cornel Wilde était à l’honneur avec The Naked Prey (La Proie Nue), un survival en terre africaine exceptionnel de cruauté et de suspense. Méconnu, ce chef d’oeuvre qui en a inspiré tant d’autres méritait bien d’être réhabilité…

Lire plus

Les films cultes… The Wicker Man (1973)

The-Wicker-Man-35033_3 - Copie

Le Festival OffScreen, c’était également l’opportunité de revoir le chef d’oeuvre malsain de Robin Hardy dans son nouveau Director’s Cut remasterisé. Ca se passait dans la salle des Beaux Arts de Bruxelles où les païens vêtus de masques d’animaux (et rien d’autre) s’étaient réunis pour brûler des vierges à la gloire du Dieu Soleil. Revoir le pullover à col roulé couleur moutarde de Christopher Lee dans une copie flambant neuve valait bien quelques sacrifices humains!

Lire plus

OFF SCREEN 2014, Bruxelles – 7th Edition

1554341_10152005576446925_164556101_n

Ken Russell, Martine Beswick, Radley Metzger, Robin Hardy, un cri qui tue, un homme d’osier, une ruine bleue, des motards zombies et de la viande crue… voilà le programme de la Septième édition du meilleur festival de cinéma en Belgique, un festival aux étranges couleurs des larmes de ton corps! Notre compte-rendu et nos critiques, c’est par ici!

Lire plus

Les films cultes… Dr. Jekyll & Sister Hyde (1971)

Dr.-Jekyll-And-Sister-Hyde-US-StBW34

Alors que la Hammer mourait à petit feu, la mythique firme anglaise connut un soubresaut qualitatif avec ce qui reste encore aujourd’hui son meilleur film Roy Ward Baker ajoute érotisme, humour et féminisme à une formule connue. Le résultat, étonamment beau et émouvant est tout simplement inoubliable.

Lire plus

Les chefs d’oeuvre oubliés… The Shout (Le Cri du Sorcier) (1978)

shout-02-5723b

Alors qu’il sortait juste de l’enfer des prisons turques de Midnight Express, un an seulement avant de se faire percer l’abdomen par un bébé Alien belliqueux, deux ans avant de devenir un phénomène de foire appelé Elephant Man, le malchanceux John Hurt était un pauvre cocu, victime du « cri qui tue » dans un chef d’oeuvre oublié signé Jerzy Skolimowski, Grand Prix 1979 au Festival de Cannes…

Lire plus

Les plaisirs coupables… Psychomania (1973)

0092 - Copie

Des motards zombies satanistes, des cascades à la Claude Zidi, des adorateurs d’un Dieu Grenouille, des bécanes vrombissantes, des figurants pittoresques, des acteurs désespérés et des fous rires involontaires… Psychomania a tout d’un nanar culte! Action-Cut n’en croyait pas ses yeux…

Lire plus

Les films cultes… Death Line / Raw Meat (Le Métro de la Mort) (1973)

rawmeat-dp

En marge du catalogue prestigieux de la Hammer, alors en pleine décrépitude, Death Line, premier film de Gary Sherman est venu apporter un petit fumet de viande avariée sur le film d’horreur à l’anglaise. Petit classique à la réalisation efficace, Death Line critique une société amorphe et vieillotte par le biais de la performance anthologique de Donald Pleasance en policier réactionnaire détestant les hippies. Horreur et humour font bon ménage dans une oeuvre à redécouvrir d’urgence!

Lire plus

Les chefs d’oeuvre oubliés… The Reckoning (1969)

williamson1_2119575b

Se situant quelques années avant la vague de polars anglais mettant en scène de dangereux « justiciers dans la ville », l’inédit The Reckoning se montre bien plus intéressant dans le sens où les conséquences psychologiques d’une terrible vengeance sont explorées chez le personnage interprété par le magnifique Nicol Williamson. Une perle oubliée du cinéma anglais!

Lire plus

Les chefs d’oeuvre oubliés… Bunny Lake is Missing (Bunny Lake a Disparu) (1965)

bunny-lake-is-missing

Inoubliable plongée dans la folie, Bunny Lake is Missing, avec son superbe noir et blanc permet à Otto Preminger de renouer avec les thrillers minimalistes de ses débuts. La petite Bunny Lake a beau avoir disparu, on ne se lasse pas de revoir Laurence Olivier essayer de la retrouver. Mais existe-t-elle vraiment?

Lire plus

Les chefs d’oeuvre oubliés… Altered States (Au-Delà du Réel) (1980)

Altered-States

Projet le plus hollywoodien de Ken Russell, Altered States n’en est pas moins un véritable trip cosmique aux accents kubrickiens. William Hurt trouve ici un premier rôle en or qui lancera sa carrière et Ken Russell prouve qu’originalité, vision et forte personnalité ne sont pas forcément incompatibles avec la machine hollywoodienne. Du moins en 1980…

Lire plus

Les films cultes… Lisztomania (1975)

Lisztomania-x-26110_1

Après Tchaïkovsky et Mahler, Ken Russell explore en fanfare sa passion pour les grands compositeurs classiques. Cette fois, c’est Franz Liszt qui se fait refaire le portrait par le réalisateur fou au style flamboyant. Le résultat? Un échec cinglant dans les salles… mais le film musical le plus fou de l’histoire du cinéma! Pénis géants, créatures de Frankenstein au service des nazis, Ringo Starr en pape?… C’est dans Lisztomania et nulle part ailleurs!

Lire plus

Les Plaisirs Coupables… NightHawks (Les Faucons de la Nuit)

vlcsnap-2013-09-25-03h23m29s252

Sylvester Stallone en femme à barbe? Rutger Hauer en Carlos? Joe Spinell en colère?… NightHawks (Les Faucons de la Nuit) a tout du Plaisir Coupable cher à Action-Cut!… Nous vous retraçons les origines d’un projet à la gestation difficile, mais qui reste, malgré des défauts indéniables, un modèle de série B jouissive dont l’échec en salles en 1981 ne l’a pas empêché de devenir un film culte, l’un des meilleurs de Sylvester Stallone!

Lire plus

Les Films Cultes… Stakeout (Etroite Surveillance)

vfred

Synthés, moustaches, slapstick et romance… Action-Cut revisite l’excellent Stakeout (Etroite Surveillance), l’un des fleurons du buddy movie estampillé années 80… ou quand la comédie romantique à la Billy Wilder vient dévoyer le film d’action à la Joel Silver. L’occasion de se pencher sur les carrières respectives du génial Richard Dreyfuss et d’un réalisateur populaire honteusement oublié : John Badham!…

Lire plus

Chefs d’oeuvre oubliés… The Rutles in « All You Need is Cash »

RutlesCD

Got no woman? Or a steady job? Feeling like a cowboy and looking like a slob?… Heureusement les mythiques Rutles s’invitent sur Action-Cut pour vous mettre un peu de baume au cœur! Avec ces quatre garçons dans le vent, nous revisitons (en musique s’il vous plait!) l’hilarant chef d’œuvre télévisuel d’Eric Idle, ancêtre et précurseur de ce nouveau genre qu’est le « mockumentaire »…

Lire plus

Les Plaisirs Coupables… Sleepwalkers (La Nuit Déchirée, de Stephen King)

vlcsnap-2013-05-14-22h04m16s72

Votre chaton est plein de de vie et ça Kwiskas l’a compris… Stephen King aussi, puisqu’en 1992 avec sa « Nuit Déchirée », il fait de nos gentils chatons la menace ultime dans un face à face à base de pelotes de laine. Ou presque… Ça valait bien une nouvelle rubrique intitulée « Les Plaisirs Coupables »…

Lire plus

Le coin du documentaire… Capitalism : A Love Story… et les raccourcis de la méthode Michael Moore

team-america-michael-moore

Notre jeune collaboratrice Livia, fleurs dans les cheveux, idéaux pacifistes et des nuages plein la tête, s’en va-t-en guerre contre le capitalisme. Las… la tâche s’avérant trop ardue, notre charmante hippie préfère se pencher sur les méthodes paradoxales et manipulatrices de « l’homme du peuple » que prétend être Michael Moore. Livia : 1, Michael Moore : 0.

Lire plus

Le coin du documentaire… Grizzly Man vs. Werner Herzog : le choc des titans!

sans-titre

Werner Herzog a une conception toute personnelle du genre documentaire… Que l’on adhère ou pas à sa démarche, Grizzly Man est l’un de ses films les plus fascinants. Notre jeune collaboratrice Livia déconstruit l’œuvre de l’allemand cinglé et lance un passionnant débat…

Lire plus

In defense of… Dressed To Kill (Pulsions)

vlcsnap-2012-12-28-15h59m17s250

A l’occasion de la sortie en salles du bien triste Passion, Action-Cut préfère revenir 30 ans en arrière à l’époque où Brian De Palma était encore le digne héritier d’Alfred Hitchcock. Érotisme, hémoglobine et Michael Caine en robe du soir… Libérez vos Pulsions avec Dressed To Kill!

Lire plus

Chefs d’oeuvre oubliés… Tout le Monde il est Beau, Tout le Monde il est Gentil (1972)

COPIE

En avance de 40 ans sur son temps, Jean Yanne réalise un film prophétique en forme de vengeance sur ses anciens employeurs radiophoniques! Le moins que l’on puisse dire, c’est que Jean Yanne n’avait pas sa langue dans sa poche… Dieu, son fils, la radio, les cons de tous bords… Tout le monde en prend pour son grade. Et c’est bien pour ça qu’on l’aime!

Lire plus

Chefs d’oeuvre oubliés… Nosferatu, Phantom der Nacht (1979)

KK-drecula-rendfield

C’est à n’y rien comprendre… Bien avant Robert Pattinson,les vampires hantaient déjà les cinémas!… Notre jeune collaboratrice Livia essaie d’oublier le ténébreux Robert en comparant en long et en large deux mythiques et magnifiques versions de Nosferatu, séparées de 57 ans. En 1922 et 1979 respectivement, F.W. Murnau et Werner Herzog affutaient déjà leur crucifix et leurs gousses d’ail…

Lire plus

Chefs d’oeuvre oubliés… Les Chiens (1979)

leschiens

Modèle de thriller satirique à la française, Les Chiens, d’Alain Jessua se situe à la limite du film fantastique et d’anticipation. Gérard Depardieu et la moustache de Victor Lanoux se font la guerre en montrant les crocs.

Lire plus

In defense of… Orca (1977)

oRCA COPIE

Richard Harris, un orque furax… et les beaux yeux de Charlotte Rampling. La recette gagnante pour un film d’exploitation aquatique de qualité supérieure, honteusement sous-estimé à sa sortie… Action-Cut.com défend Orca, le beau film de Michael Anderson…

Lire plus

Chefs d’oeuvre oubliés… Lady in a Cage (1964)

vlcsnap-2012-04-23-19h31m09s59

Conçu sans aucun doute pour retrouver de manière opportune la formule et le succès du fabuleux What Ever Happened To Baby Jane ? de Robert Aldrich trois ans plus tôt, Lady in a Cage n’a pourtant rien à envier à son prestigieux modèle.

Lire plus

Chefs d’oeuvre oubliés… Visages d’Enfants (1923)

COPIE

Retour sur le chef d’œuvre du cinéma muet réalisé par Jacques Feyder. Un film inoubliable qui dépeint le monde enfantin et le deuil d’une manière authentique ô combien émouvante…

Lire plus