Bienvenue sur Action-Cut.com…

Action-Cut Site

Notre équipe vous souhaite la bienvenue et de bonnes lectures…

Lire plus

Actualité 2016… The Handmaiden (Mademoiselle)

co-hau-gai-the-handmaiden-2016-2707e54171

Monument de sensualité, échantillon parfait du style minutieux du génie coréen Park Chan-wook, « The Handmaiden » est un chef d’œuvre qui mélange brillamment romantisme échevelé, érotisme sulfureux et intrigues mystérieuses. Ludique et débordant d’images inoubliables, « The Handmaiden » envoûtera les érotomanes, les midinettes et les cinéphiles à parts égales !

Lire plus

Actualité 2016… The History of Love (L’Histoire de l’Amour)

ialu

Tentative grotesque de raconter une romance épique à travers les époques, « The History of Love », le nouveau film de Radu Mihaileanu, se vautre dans les excès lacrymaux et dans l’hystérie. Personnages caricaturaux, récupération douteuse de la Shoah, acteurs en roue libre, actrices réduites à des emplois de potiches, trahison des thèmes passionnants du roman d’origine… Nous tenons l’un des pires films de 2016! Comme nous, dites NON à l’amour !

Lire plus

Actualité 2016… Snowden

a1332s1144131475336944

Plombé par de nombreux passages obligés inhérents au genre du « biopic » ainsi que par d’innombrables maladresses narratives, « Snowden », le nouveau pamphlet politique d’Oliver Stone, n’en reste pas moins une réflexion fascinante et révoltante sur les pratiques de surveillance de ses citoyens par un état pacifique en train de se fasciser. Stone signe un film maladroit et loin d’être totalement abouti, mais paradoxalement passionnant de bout en bout !

Lire plus

Actualité 2016… Train to Busan (Dernier Train Pour Busan)

train-to-busan-2016-3-300x300

Plus effrayant qu’un trajet SNCB entre Namur et Liège, « Dernier Train pour Busan », nouvelle perle du cinéma coréen, est un survival zombie-ferroviaire brutal, qui fait le portrait peu reluisant d’une société où la lâcheté et l’héroïsme ressortent quand on les attend le moins. Du grand spectacle intelligent, épique, surréaliste… mais aussi terriblement émouvant !

Lire plus

Festival du Film coréen 2016… Nameless Gangster : Rules of the Time (2012)

nameless_gangster_rules_of_the_time-500095125-large

Fresque criminelle scorsesienne et brûlot satirique particulièrement mordant, « Nameless Gangster » (2012) dénonce la corruption généralisée d’un pays gangréné par le poids des traditions. C’est également l’occasion d’un véritable « Choi Min-sik show », la plus grande star du cinéma coréen s’en donnant à cœur joie dans le rôle d’un parrain de la pègre aussi cocasse que pathétique !

Lire plus

Festival du film coréen 2016… The Tiger : An Old Hunter’s Tale

5

Ode brutale et poignante à un cinéma d’aventures à l’ancienne, « The Tiger », de Park Hoon-jung, oppose les points de vue de deux nobles créatures : un chasseur éploré (magnifique Choi Min-sik) et sa proie, un animal mythique avec lequel il partage un lourd passé. Avec ses accents melvilliens et ses images d’une poésie à couper le souffle, « The Tiger » rend tout son sens au mot « épique ».

Lire plus

Actualité 2016… Don’t Breathe

Stephen Lang

Brillant exercice de style sur le thème de « l’aveugle en péril », « Don’t Breathe » est une démonstration du savoir-faire exceptionnel de Fede Alvarez en matière de gestion du suspense. Evitant la plupart des tics énervants du film d’horreur moderne, « Don’t Breathe » nous présente un nouveau « boogeyman » mémorable et pousse le bouchon assez loin lors d’un climax immoral absolument inoubliable, qui aurait rendu Alfred Hitchcock fou de joie !

Lire plus

Actualité 2016… Morgan

ialu

Le mythe du Prométhée post-moderne a connu d’innombrables illustrations à l’écran, de « Frankenstein » à « Ex-Machina ». Dans le genre, « Morgan », de Luke Scott, est le film de trop, empruntant ses quelques idées passionnantes à des films supérieurs mais n’en développant aucune. Souffrant d’une banalité et d’une paresse d’exécution affligeantes, cette série B routinière ne se distingue pratiquement jamais de dizaines de séries B d’action sorties directement en vidéo, et ce, malgré son casting de prestige.

Lire plus

Actualité 2016… Hell or High Water (Comancheria)

hell-or-high-water

Ambitieux et passionnant de bout en bout, le néo-western « Hell or High Water », de David Mackenzie, remet à l’honneur la notion d’auteur et représente le meilleur de ce que le cinéma américain a encore à offrir, une sorte de retour en arrière vers la liberté créative et l’aspect adulte des films des années 70. En prime, des performances exceptionnelles de la part de de Jeff Bridges, Ben Foster et Chris Pine…

Lire plus

Actualité 2016… La Danseuse

10322642-la-danseuse-lily-rose-depp-et-soko-nous-font-chavirer

Réflexion fascinante sur l’estime de soi, opéra de grâce et de sensualité, histoire d’une modernité qui tend à l’intemporel, « La Danseuse », premier film de Stéphanie DiGiusto, est bien plus qu’un énième biopic. C’est surtout un émouvant hommage à la survie par l’art, vécu telle une passion religieuse, comme une façon essentielle de rester libre. Dans le rôle de Loïe Fuller, Soko s’avère exceptionnelle.

Lire plus

Actualité 2016… Éternité

eternite_photo-4

Vibrant hommage à la maternité mais également l’une des plus douloureuses illustrations du deuil au cinéma depuis le bouleversant « Bright Star » de Jane Campion, « Éternité » marque le retour en forme de Tran Anh Hung, qui signe un film volontairement désuet, susceptible de déplaire aux progressistes de tout poil et de provoquer un houleux débat, mais surtout de ravir les cinéphiles les plus romantiques.

Lire plus

Actualité 2016… Toni Erdmann

toni-erdmann-5-rcm0x1920u

Le buzz en provenance du festival de Cannes a souvent tendance à nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Nouvel exemple flagrant, Toni Erdmann, insignifiante (bien que parfois touchante) comédie allemande balourde, interminable et visuellement atroce, encensée de par le monde par les hautes instances de la critique « professionnelle » et qui se retrouvera à coup sûr en bonne place dans les TOPS de fin d’année… A d’autres !

Lire plus

Actualité 2016… Captain Fantastic

CAPTAIN FANTASTIC

Original, drôle, émouvant, agréablement imprévisible, mettant en scène une tribu de marginaux cocasses sans jamais s’en moquer, Captain Fantastic est un « feel-good movie » qui, sous ses allures de modeste comédie, dévoile des richesses inattendues, en dit long sur les dérives de nos modes de vie occidentaux et offre à Viggo Mortensen, beau comme un Dieu et nu comme un ver, le rôle de sa vie !

Lire plus

Actualité 2016… Suicide Squad

suicide-squad

Tous les espoirs placés dans « Suicide Squad » pour sauver l’univers DC après l’ennui généré par le mal-aimé « Batman V. Superman », se voient réduits à néant par les interventions excessives d’un studio (Warner) ayant remonté, démonté et défiguré son film au point de le rendre si incohérent qu’il devrait être étudié dans les universités… ou détruit à tout jamais ! Les seuls que « Suicide Squad » feront rire… travaillent pour Marvel !

Lire plus

Actualité 2016… The BFG (Le Bon Gros Géant)

88146_225

Tout le monde a droit à l’erreur. Avec « The BFG », tentative évidente de retrouver l’émotion provoquée en son temps par un certain « E.T. », Steven Spielberg se plante dans les grandes largeurs en oblitérant complètement la folie et la noirceur du roman de Roald Dahl et en optant pour une approche visuelle 100% numérique d’une laideur franchement repoussante ! Désormais, « Hook » n’est plus le plus mauvais film de Mr. Spielberg…

Lire plus

Actualité 2016… The Nice Guys

ialu

Rythme trépidant, script en béton armé, dialogues aux petits oignons, duo-vedette irrésistible, gags à se taper le cul par terre, esprit politiquement incorrect, « The Nice Guys » est une comédie policière 100% estampillée Shane Black, qui nous fait regretter que son réalisateur / scénariste, l’un des auteurs les plus doués de sa génération, se fasse aussi rare !

Lire plus

Actualité 2016… The Neon Demon

iàlu

Grand film sur le monde cruel des illusions et la déchéance du rêve hollywoodien, « The Neon Demon », le nouveau Nicolas Winding Refn, est une expérience inoubliable, parfois déplaisante, parfois hilarante, toujours fascinante, qui risque bien de diviser et de déchaîner les passions. Un futur film-culte dont on parlera très longtemps !

Lire plus

BIFFF 2016, 34th edition

8f8b02e8d0982dd7b181112682f07db104e2f36333db857481693e7d1de3d1753b075756

Green Room, The Phone, Veteran, Gods of Egypt, 31, Summer Camp, Southbound, The Invitation… Ce ne sont là que quelques uns des moments forts de la 34ème et excellente édition du BIFFF, le Festival du Film Fantastique de Bruxelles, qui s’est tenue du 29 mars au 10 avril au Palais des Beaux Arts. Compte-rendu de notre envoyé « spécial » et critiques de ses films favoris!

Lire plus

BIFFF 2016… Gods of Egypt

misir-tanrilari-filmi

Dépassé par les évènements, par un excès de niaiserie et un trop-plein d’images de synthèse hideuses et d’effets spéciaux ratés, Alex Proyas signe avec ce « Gods of Egypt » une catastrophe industrielle aussi ennuyeuse que généreuse, nullissime en tous points malgré un esprit rafraîchissant de série B old school et beaucoup de bonnes intentions…

Lire plus

BIFFF 2016… Summer Camp

iàlu

Jouant habilement sur les clichés éculés du film d’infectés pour les détourner dans l’allégresse la plus totale, Alberto Marini signe, pour son premier long, un futur petit classique de l’horreur, original, malin, régulièrement hilarant et véritablement terrifiant !

Lire plus

BIFFF 2016… Green Room

48689831.cached

Série B hargneuse au premier degré, « Green Room » confirme le talent exceptionnel de Jeremy Saulnier, après « Blue Ruin » en 2013, pour créer un suspense insoutenable et des scènes d’une violence inouïe, dans un cadre réaliste et désespéré. Patrick Stewart quant à lui, profite de l’occasion qui lui est donnée, une fois n’est pas coutume, de jouer une véritable ordure !…

Lire plus

BIFFF 2016… 31

rob-zombie-31-schizo-head-header

Avec « 31 », Rob Zombie nous propose une relecture d’ « Intervilles » avec des tronçonneuses à la place des vachettes. Mais le cinéaste / hard rockeur a malheureusement bien du mal à réinventer son cinéma, au point de nous proposer une triste parodie, beaucoup moins réussie mais tout aussi brutale, de ses œuvres précédentes.

Lire plus

BIFFF 2016… Veteran

veteran-film

Mélangeant avec brio action, humour, violence et constat sociétal, « Veteran », le polar de Seung-wan Ryoo, démonte la machine rouillée du capitalisme sud-coréen et dénonce une corruption galopante. Dans les rôles d’un flic rigolo indestructible sorti des années 80 et d’un jeune fils à papa fourbe et odieux, les excellents Jeong-min Hwang et Ah In Yoo s’en donnent à cœur joie !

Lire plus

BIFFF 2016… Southbound

iàlu

Exemple éclatant de la grande vitalité du cinéma de genre à petit budget, « Southbound » rend ses lettres d’honneur à un genre mal-aimé : l’anthologie horrifique. Parmi les cinq segments proposés, mettant en scène des antihéros incapables d’échapper aux forces du Mal, quatre font preuve d’une excellence thématique et visuelle saisissante!…

Lire plus

BIFFF 2016… The Invitation

INVITATIONLYNCH1

Thriller intense, malsain et minimaliste, jouant avec retenue sur les codes du film d’horreur psychologique en huis-clos, « The Invitation », de Karyn Kusama, est un puzzle paranoïaque flirtant avec le fantastique. Son scénario exceptionnel et une fin culottée risquent bien d’en faire une date dans l’histoire du cinéma de genre !

Lire plus

BIFFF 2016… The Corpse of Anna Fritz

13

Thriller éprouvant qui se sert d’un postulat de très mauvais goût (une sordide histoire de nécrophilie) pour créer, avec style, retenue et élégance, un résultat magnifique, « The Corpse of Anna Fritz » est un premier film étonnant qui explore avec une bonne dose d’humour noir et d’émotion les ravages de la célébrité et les tréfonds de la bassesse humaine.

Lire plus

BIFFF 2016… Chronicles of the Ghostly Tribe

ilàu

Blockbuster chinois « old school » et grand public, aux effets spéciaux, costumes et décors superbes, « Chronicles of the Ghostly Tribe » retrouve avec une bonne humeur communicative le sens de la grande aventure auquel nous avaient habitués Jules Verne, Hergé, Steven Spielberg et un certain Indiana Jones.

Lire plus

BIFFF 2016… The Phone

the-phone

Le téléphone pleure… et elle ne vient pas! Mais son assassin, lui, est au rendez-vous dans cet excellent thriller coréen mâtiné de science-fiction qui, malgré son nombre de scènes haletantes, son atmosphère tendue et un acteur principal (Seong-woo Bae) très impliqué, commet la faute de ne pas avouer sa dette au film américain « Frequency », dont il est un remake, inférieur, à peine déguisé.

Lire plus

BIFFF 2016… Howl

cr-7e1vu8aap0kc

N’évitant ni les vieux clichés du film de loups garous ni les personnages idiots qui prennent des décisions en dépit du bon sens, l’anglais Paul Hyett signe néanmoins avec « Howl », son deuxième film, une sympathique et modeste série B, souvent drôle, parfois très méchante et douloureusement gore.

Lire plus

BIFFF 2016… The Beauty Inside

I0LU

Le cinéma coréen nous offre une nouvelle perle rare avec le magistral et délicieux « The Beauty Inside », premier film de Jong-Yeol Baek, chef d’œuvre d’humour, de fraîcheur, de romantisme et d’émotion, qui réinvente le film d’amour avec un grand A, dans le style irrésistible de « Groundhog Day ». Mouchoirs à prévoir à l’entrée de la salle…

Lire plus

Actualité 2016… Les Visiteurs : La Révolution

sddefault

Une série Z à 25 millions d’euros aux allures de téléfilm roumain, destinée à remplir les poches et à grossir l’égo de Christian Clavier, ça vous tente ? Ringard et navrant d’un bout à l’autre, presque entièrement dénué de rires, « Les Visiteurs 3 » donne un bel aperçu, entre deux gags à base de crottin, des enterrements prochains de Jean Reno et de Jean-Marie Poiré. On a perdu l’appétit mais on a trouvé le niveau zéro de la comédie populaire française !

Lire plus

OFF SCREEN 2016, Bruxelles – 9th edition

iàlu

Lucile Hadzihalilovic, Frank Henenlotter, Anthony Sneed et Ben Wheatley étaient les invités d’honneur de la neuvième édition du Festival OffScreen, qui s’est tenue à Bruxelles du 2 au 20 mars. Récapitulatif des festivités et critiques des films présentés…

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… May (2002)

may-2002-angela-bettis

Oeuvrette déroutante, charmante et douloureuse sur le thème intemporel de la solitude, « May », de Lucky McKee, nous présente la tueuse en série la plus adorable de l’histoire du cinéma, une jeune femme invisible qui ne demandait qu’une seule chose : qu’un ami la prenne dans ses bras !

Lire plus

Les films cultes… What Ever Happened To Baby Jane? (1962)

annex20-20davis20bette20what20ever20happened20to20baby20jane_nrfpt_021

Mêlant classicisme technique et modernité de ton, « Whatever Happened To Baby Jane ? », le célèbre « camp classic » de Robert Aldrich mettant en scène l’affrontement dantesque entre les sœurs ennemies incarnées par le turbulent duo Bette Davis / Joan Crawford, représente à la fois la naissance et l’apogée d’un nouveau sous-genre : le film d’horreur psychologique.

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… Seance on a Wet Afternoon (1964)

Capturer

Œuvre exceptionnelle sur la difficulté du deuil et sur la banalité du Mal et de ses origines, « Seance On a Wet Afternoon » (ou « Le Rideau de Brume ») est un petit chef d’œuvre trop méconnu, qui combine suspense hitchcockien et plongée inéluctable dans la folie. Kim Stanley et Richard Attenborough, en kidnappeurs d’enfants, y trouvent les meilleurs rôles de leurs carrières respectives.

Lire plus

Les Chefs d’oeuvre oubliés… Mademoiselle (1966)

fc14648348161e3c3b71be02ca2a99ae

Chef d’oeuvre du mouvement « Free Cinema » anglais, l’inoubliable « Mademoiselle », dont le scénario fut écrit par Jean Genet et réécrit par Marguerite Duras, plonge Jeanne Moreau, en vieille fille cruelle et pyromane, dans un enfer de frustration sexuelle et de xénophobie, dans une « douce France » rurale aussi fascinante qu’inquiétante.

Lire plus

Les Films Cultes… Lizard in a Woman’s Skin (Le Venin de la Peur) (1971)

venin-peur

Plongée sanglante et sans concession dans la psyché d’une aristocrate tourmentée par ses désirs inavouables, « Lizard in a Woman’s Skin » (ou « Le Venin de la Peur ») est une œuvre superbe et trop méconnue qui détourne habilement des codes du giallo pour étaler les obsessions érotico-fétichistes et les expérimentations formelles de Lucio Fulci, cinéaste italien le plus sous-estimé de l’histoire du cinéma !

Lire plus

In defense of… Shock (1977)

iàlu

Chant du cygne cinématographique du grand Mario Bava, « Shock » ressemble surtout à un plagiat de Dario Argento. Mal-aimé depuis sa sortie, le dernier film de l’auteur de « Six Femmes Pour l’Assassin », mettant en scène un gamin possédé et sa mère tourmentée, vaut pourtant bien mieux que sa sinistre réputation et mérite sa réhabilitation. Comme nous sommes très gentils, nous vous expliquons pourquoi…

Lire plus

Les Films Cultes… Ms. 45 (L’Ange de la Vengeance) (1981)

tumblr_nl5x0jMfM81sfnn0mo1_500

Parfaite fusion entre film d’auteur et film d’exploitation, « Ms. 45 », premier chef d’œuvre d’Abel Ferrara, plonge la magnifique Zoé Tamerlis, jeune muette violée deux fois dans la même journée, muée en implacable « vigilante », dans une inexorable descente aux enfers dans les ruelles les plus malfamées de New York.

Lire plus

Actualité 2016… Bone Tomahawk

bone-tomahawk_article_story_large

« Cow-boys contre indiens », la formule n’est pas nouvelle mais le réalisateur novice S. Craig Zahler fait preuve d’un beau tempérament de cinéaste avec son premier film, un western classique et brutal, qui plonge dans l’horreur pure lors d’un climax terrifiant. Si vous rêviez d’un savant mélange entre « La Prisonnière du Désert » et « Cannibal Holocaust », « Bone Tomahawk » est pour vous !

Lire plus

Actualité 2016… Evolution

Evolution-3-e14432637386912

L’œuvre de Lucile Hadzihalilovic, grâce à ses nombreuses qualités et malgré ses défauts évidents, ne ressemble (presque) à aucune autre ! La preuve avec « Evolution », son deuxième long-métrage, symphonie d’images et de sons énigmatiques, savant mélange de « body-horror », de poésie macabre, et de voyage sensoriel dans le monde de l’enfance.

Lire plus

Actualité 2016… Chasing Banksy

maxresdefault

Nouvelle démonstration de l’esprit iconoclaste, gentiment provoc’ et dynamique en diable d’un cinéaste hors-normes, « Chasing Banksy », huitième film de Frank Henenlotter, détourne joyeusement le style du cinéma-vérité pour créer un doux délire particulièrement attachant, critique acerbe et souvent hilarante du petit monde cynique de l’art contemporain.

Lire plus

Les Films Cultes… Mais ne nous Délivrez Pas du Mal (1971)

imageàlaune

Le premier film du tendre iconoclaste Joël Séria pose les bases de son oeuvre à venir, qui culminera avec les célèbres « Galettes de Pont Aven ». Récit de l’histoire d’amour qui unit deux adolescentes satanistes et cruelles, « Mais ne nous Délivrez Pas du Mal » est un film choc, « provoc' », complexe, d’une beauté et d’une intelligence remarquables. Une date dans l’histoire du cinéma français!

Lire plus

BIFFF 2016 : Entretien avec Freddy Bozzo, co-créateur du festival

Freddy 2

Avec son débit-mitraillette, ses anecdotes par dizaines et sa façon de passer du coq à l’âne comme s’il était possédé par une entité mystérieuse, Freddy Bozzo, toujours passionné, enthousiaste et chaleureux, nous livre une interview puzzle à son image, absolument passionnante, dont la retranscription fut un laborieux casse-tête chinois ! Mais pourquoi est-il si gentil ? Parce que !…

Lire plus

BIFFF 2016 : Entretien avec Jonathan Lenaerts, attaché de presse

J. Lenaerts

Attaché de presse du BIFFF depuis 2009, Jonathan Lenaerts nous a reçus pour discuter de son parcours, de ses goûts, de l’état du cinéma fantastique en 2016, mais également sur le fonctionnement interne du troisième plus gros Festival mondial consacré au fantastique!

Lire plus

BIFFF 2016 : introduction et bon souvenirs…

199152_6279513630_305_n

Souvenirs et anecdotes en attendant la 34ème édition du BIFFF, qui se tiendra du 29 mars au 10 avril, sur le site des Beaux Arts de Bruxelles

Lire plus

Actualité 2016… Saint Amour

394034.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Moins féroce et cynique que « Le Grand Soir », plus drôle que « Mammuth », « Saint-Amour », nouveau film du tandem Kervern / Delépine est une comédie généreuse, tantôt poétique, tantôt potache, toujours tendre, qui rend avec une bonne humeur communicative un hommage vibrant à des gens dont le cinéma parle peu. Gérard Depardieu y est (une fois de plus) bouleversant…

Lire plus

Actualité 2016… Room

landscape-1454019972-movies-room4-copyright-a24__landscape

Brillante méditation poétique sur la toute-puissance de l’imagination, « Room », de Lenny Abrahamson enferme Brie Larson et le petit Jacob Tremblay entre quatre murs pendant de nombreuses années. Évitant l’aspect glauque qu’un tel sujet – la séquestration forcée – aurait pu occasionner, le réalisateur signe un grand film chaleureux et original, véritable ode à l’amour maternel, regorgeant de trouvailles visuelles et de performances bouleversantes !

Lire plus

Actualité 2016… Dirty Grandpa (Dirty Papy)

ffn_efron_deniroshirtless_m_robert-de-niro-zac-efron-zoom-e1448261759965

Depuis quelques années, nous avions appris à être patients et indulgents envers Robert De Niro et les errances de sa carrière dans la comédie. Mais ce « Dirty Grandpa » puéril et affligeant de nullité, pire atrocité commise sur pellicule en 2016, marque un véritable point de rupture avec celui qui fut le meilleur acteur de sa génération. Encore un comme ça et nous proposons qu’on lui confisque ses Oscars en guise d’avertissement !

Lire plus

Actualité 2016… The Boy

Screen-shot-2015-10-15-at-10.23.31-616x349

Nous n’attendions rien de la part du réalisateur de l’immonde « The Devil Inside » ! William Brent Bell, le farceur, signe pourtant, à notre grande surprise (et malgré quelques défauts inhérents aux clichés du cinéma fantastique actuel) l’un des films d’horreur les plus émouvants et les plus réussis de récente mémoire. Drame surnaturel abordant avec subtilité les thèmes de la maternité et du deuil, « The Boy » émeut autant qu’il fait frissonner…

Lire plus